C'est aux portes du Condroz, autour d'une maison située dans le village de Nandrin en Province de Liège, que se situe ce jardin des quatre saisons. La structure arbustive d'origine de l'ancien parc du château de la Gotte lui confère volume et relief. Dans une évolution permanente depuis 1995, les massifs fleuris se sont répartis, créant de petits paysages et des mises en scène de tableaux faisant corps avec le site.

Les plantes de ce jardin romantique entouré de roses et de glycines parfumées ont été sélectionnées et choisies au gré de coups de cœur lors de visites de jardins et de pépinières en Belgique, Hollande, France et en Angleterre. Ainsi, investie à la ferveur d'une jardinière autodidacte, cette terre s'est transformée en un jardin de fleurs où la pelouse rétrécit d'année en année au gré des plantations.

Les sentiers permettent essentiellement de déambuler entre les massifs de fleurs vivaces, rosiers et arbustes qui structurent la composition et assurent une floraison harmonieuse du printemps à l'hiver. L'été, le jardin est embaumé par la floraison du vieux tilleul et égayé par le concert incessant des oiseaux abrités dans les chênes majestueux, plus que centenaires. Les parterres situés dans un environnement abrité sont riches de plus de 800 variétés de plantes qui modèlent ce jardin en perpétuelle mutation, pour devenir au fil des années « la plus belle pièce de la maison ».

La visite est conçue comme une promenade longeant les limites du jardin, travaillées selon des couches végétales successives devenues écrans protecteurs. L'arrière est divisé par un jeu de haies de hêtres pourpres qui permet un regard cadré sur l’autre partie du jardin et délimite l'espace de promenade en chambres de verdures aux ambiances différentes. La balade suit le dénivelé du terrain et nous amène à emprunter la pente naturelle qui dirige le promeneur vers des aires de repos.

C’est un jardin sans prétention qui permet de découvrir tout simplement ce que sont les plantes de jardin : des haies basses taillées, des arbustes à fleurs, des graminées, fougères, clématites et phlox installés à l'abri des arbres vénérables. Les formes taillées ne sont que ponctuations. Les plate-bandes informelles ceinturent le jardin engazonné où s’entremêle une masse végétale fleurie s'échelonnant au fil des saisons dans des massifs étagés hauts en couleur. Les plantes y font continuellement leur travail et évoluent avec les saisons et les années. Il faut les observer régulièrement pour apprécier ces mutations. Aucun plan, aucune ligne n'a été vraiment dessinée pour laisser s'installer une sorte d’errance poétique, un refuge qui reflète un côté sauvage à un côté plus stylisé.

L'album de photos est un complément de travail précieux pour comparer les ambiances changeantes au fil des quatre saisons et observer les différentes scènes et tableaux fleuris, photographiés sans cesse pour étudier l'évolution des plantations, vérifier les alignements, l'harmonie des associations ou consigner la liste des plantes à déplacer ou à éliminer. Il permet aussi de peaufiner les détails les plus subtils des vues d'atmosphères et favorise la passion du jardinier qui tel un peintre retouche sans cesse les couleurs sur une toile impressionniste invisible.

Bienvenue et bonne promenade dans la quiétude et la magie des elfes bienveillantes qui égaient et animent le jardin d'Helena.